Generic selectors
Exact matches only
Search in title
Search in content
Search in posts
Search in pages

MENU

L’univers carcéral interrogé en cours de philosophie et de santé social

Marion Bailly-Salin, artiste plasticienne, est intervenue jeudi 14 mars au lycée Chaptal auprès des classes de BTS ESF 1 ère année (cours santé-social) et de terminale STL1 (cours de philosophie) sur le thème de la prison et de la place de l’art et de l’artiste dans notre société.

Marion Bailly-Salin mène depuis 5 ans des ateliers artistiques et coordonne la production d’un journal au centre de détention et à la maison d’arrêt de Ploemeur (Morbihan). Elle a répondu aux élèves aussi bien sur le fonctionnement de notre système carcéral « y a-t-il de la violence entre les prisonniers ? » « Comment les détenus s’informent-ils ? » « Comment les détenus sont-ils soignés, est-ce qu’on meurt en prison ? » ; mais aussi sur sa vision de la prison « aviez-vous des préjugés avant d’entrer en prison, est-ce que les projets ont changé votre point de vue ? » « vous êtes-vous liée d’amitié avec des détenus ? » ; et enfin sur le rapport à l’art « Comment avez-vous eu l’idée de mener des ateliers en prison ? « qu’apportent ces ateliers aux prisonniers ? » « Comment s’exprimer malgré la censure ? ». Elle a également commenté les photos d’une exposition réalisée par des détenus sur l’appropriation de l’univers de la cellule à travers les objets du quotidien.

Au delà de l’échange et du témoignage sur l’univers de la prison, cette rencontre a permis aux élèves de s’interroger sur les notions de justice, de liberté et d’art aujourd’hui.

X